Contrôleur/-euse de la circulation aérienne ES

Contrôleur/-euse de la circulation aérienne ES

 
Nature des tâches
Les contrôleurs et les contrôleuses de la circulation aérienne de skyguide dirigent et surveillent les décollages et les atterrissages, ainsi que les survols de territoire dans l’espace aérien suisse et sa périphérie, 24 heures sur 24. Ils indiquent aux pilotes les altitudes de vols préconisées et veillent constamment que les distances entre les appareils soient respectées. Les avions de ligne, naviguant à près de 900 km/h, ont besoin d’un espace libre autour d’eux déterminé avec exactitude. Sur le plan horizontal, il s’agit d’au minimum 5 miles nautiques (9 km) dans toutes les directions et, sur le plan vertical, d’au moins 1000 pieds (300 m) dans les deux directions. Au sein de l’aviation militaire, les contrôleurs et les contrôleuses de la circulation aérienne dirigent et soutiennent les avions de combat des forces aériennes suisses lors de leurs interventions. De plus, ils coordonnent trafic civil, vols militaires et espaces d'entraînement militaires.
Les Air Traffic Controllers de skyguide travaillent dans quatre domaines: à la tour de contrôle (Tower), au contrôle d’approche (APP), au contrôle régional (ACC) et dans la centrale d’engagement des forces aériennes.
Formation Contrôleur/-euse de la circulation aérienne ES
Skyguide a son propre centre de formation, le skyguide Training Center. La formation au métier de Air Traffic Controller dure 2,5 ans et se compose de théorie, de simulation et de formation sur le tas.
Adressen

Entreprise / École Localité
skyguide - selection & management trainees Wangen bei Dübendorf
Conditions d'admission
– certificat de maturité ou formation professionnelle initiale (CFC)
– citoyenneté suisse (pour la formation militaire) ou permis C ou citoyenneté de l’Union européenne avec permis B (pour la formation civile)
– âge: 18 à 30 ans (année de naissance déterminante en début de formation)
– au début de la formation, très bonnes connaissances en anglais
– aptitude médicale (l’acuité visuelle est très importante)
– réussite du test de sélection en trois étapes
– pensée logique et capacité à mener plusieurs activités de front
– résistance à la tension psychique et sens du travail en équipe
– sens aiguë des responsabilités et grande fiabilité
L’aptitude médicale sera établie entre la réussite à l’examen d’entrée et le début de la formation.
Perspectives
Le métier de contrôleur ou de contrôleuse de la circulation aérienne est une profession de monopole. Il existe néanmoins diverses possibilités d’avancement. Après plusieurs années d’expérience, il est possible d’exercer l’activité de coach, d’instructeur/-trice, de chef/fe de service ou de responsable de formation.
    
Service

Berufskunde Jobmedia
© Berufskunde-Verlag der Alfred Amacher AG, Bahnhofstrasse 28, CH-8153 Rümlang