Maître/-esse de braille

Maître/-esse de braille

Nature des tâches
Enseigner le braille est une activité exigeante : les personnes atteintes depuis peu de cécité doivent apprendre à connaître le braille. Parallèlement à cela il faut également accompagner le processus d’acceptation du handicap afin que l’aveugle puisse vivre un maximum d’expériences valorisantes. Pour des raisons de motivation il est très important d’approfondir les capacités individuelles, les besoins ou les intérêts des élèves. Les maîtres et maîtresses de braille doivent souvent créer eux-mêmes avec énormément d’imagination le matériel pédagogique adapté. C’est Louis Braille qui en 1825 inventa la lecture et l’écriture au moyen de points saillants.
Formation Maître/-esse de braille
10 jours et une journée d’examen : cours permettant d’obtenir le titre d’enseignement du braille ; certificat d’aptitude de la Commission suisse pour la promotion du braille .
Conditions d'admission
a) formation professionnelle achevée +
b) expérience professionnelle et personnelle +
c) formation en pédagogie/didactique (souhaitée) +
d) maîtrise parfaite du braille dans sa langue maternelle +
e) examen d’entrée
Les aveugles et les malvoyants sont prioritaires ; habileté à s’occuper de personnes différentes, sensibilité, sens de l’organisation, goût de l’enseignement, créativité, patience et résistance.
Perspectives
Cours de perfectionnement obligatoires une à deux fois par an ; séjours d’étude dans des institutions de cécité à l’étranger (Marbourg, Allemagne ; Etats Unis) ; apprentissage de nouveaux matériaux pédagogiques.
    
Service

Berufskunde Jobmedia
© Berufskunde-Verlag der Alfred Amacher AG, Bahnhofstrasse 28, CH-8153 Rümlang